Déclaration du PARC relative à la formation du nouveau gouvernement de transition

Publié le par François Mbolidi

Déclaration du PARC relative à la formation du nouveau gouvernement de transition

La signature récente à Brazzaville de l'accord de cessez-le-feu entre les principaux belligérants de la crise centrafricaine a entrainé, de facto, la démission de l'ancien Premier Ministre de Transition. Un nouveau Premier Ministre a été nommé et un Gouvernement formé. La nouvelle équipe en charge de la poursuite de la période transitoire se voudrait consensuelle et représentative des sensibilités politiques et régionales du pays.

Le Parti pour la Renaissance Centrafricaine (PARC) réaffirme sa ferme volonté de contribuer à la recherche de solutions inclusives, de nature à ramener la paix et la cohésion sociale. Dans cet esprit, le PARC prend acte de la mise en place de la nouvelle équipe gouvernementale de transition tout en se réservant le droit d'inventaire le moment venu, à partir des actes posés et des résultats obtenus ou non.

Le PARC invite le peuple centrafricain et la communauté internationale à accompagner efficacement le nouveau gouvernement dans les missions qui sont les siennes. Le Centrafrique d'aujourd'hui est un pays à genoux. L'heure n'est plus aux revendications corporatistes égoïstes et puériles. Seule prime l'unité nationale autour des valeurs républicaines.

Le PARC en appelle à la responsabilité des belligérants et leur demande une fois de plus de respecter leur engagement. Les derniers massacres de MBrés témoignent de l'extrême fragilité de cet accord de cessez-le-feu.

Le PARC encourage le nouveau gouvernement de transition à accélérer la mise en œuvre de la résolution de Brazzaville, notamment le point relatif à l'organisation de la grande conférence de réconciliation nationale.

Fait à Bangui, le 26 Août 2014

Le Secrétaire Général du PARC

Crépin Aristide FOUKPIO

Publié dans Communiqué de presse