Le PARC condamne fermement le projet de partition de la Centrafrique

Publié le par François Mbolidi

Le PARC condamne fermement le projet de partition de la Centrafrique

Dans sa déclaration à la presse du 22 décembre 2013, Abakar Sabone, ancien chef rebelle et actuel Conseiller du Président Djotodia, a envisagé la partition du pays en deux : une partie Nord musulmane et une partie Sud chrétienne.

Si une telle déclaration lâchement sécessionniste sur une base religieuse, sans précédent dans l’histoire du pays de BOGANDA, a réussi à capter l’attention des médias, elle ne correspond en rien à la réalité multiconfessionnelle de la République Centrafricaine et ne fait que participer à la confusion et au flou habilement entretenus par le pouvoir au lendemain de l’opération Sangaris pour faire oublier sa responsabilité pleine et entière dans les atrocités commises depuis le 24 mars 2013 par l’attelage Séléka majoritairement composée de mercenaires musulmans sur la population Centrafricaine.

Le Parti pour la Renaissance Centrafricaine (PARC) tient à marquer sa totale opposition à cette velléité séparatiste qu'il condamne avec la plus grande fermeté.

Le PARC attire l’attention des oripeaux du pouvoir à tout faire pour mettre fin à de telle déclaration qui risque de mettre en péril l’unité nationale.

Fait à Baltimore, le 24 décembre 2013

Pr. Gaston Mandata N'Guérékata,

Président du PARC

Publié dans Communiqué de presse