Communiqué du Pr Gaston Mandata N'Guérékata

Publié le par François Mbolidi

Communiqué du Pr Gaston Mandata N'Guérékata

Durement frappé par la folie meurtrière qui s'est emparée de la capitale et de certaines villes de province depuis plusieurs jours, je pleure aujourd'hui la disparition de mes neveux, âgés de 21, 24 et 25 ans. Tous les trois sont froidement assassinés à Bangui le week end dernier.

En ce qui me concerne, céder à la vengeance ne sera jamais une option. Je demande à tous les centrafricains, quelle que soit leur obédience, de déposer les armes, d'abandonner ici et sans plus attendre toute velléité de revanche, qui ne fera que nourrir en retour le cycle infernal des deuils et des souffrances.

Je mets ma voix à l'unisson de celle des autorités religieuses du pays qui réclament avec force et bienveillance un cessez le feu immédiat et durable.

Nous souffrons. Nous connaissons collectivement et singulièrement la perte d'êtres chers emportés dans ce maelström de haine. Réagir en homme responsable impose la trêve, le pardon et le retour à l'unité. La sagesse nous commande de renoncer au combat plutôt que de monter au front. Frères chrétiens, musulmans, centrafricains de toutes confessions, ayez le courage de la Paix. Faites taire les armes. Et rappelez-vous à jamais les enseignements de Boganda: “kodro oko, mara oko, yanga oko”.

Fait à Baltimore, le 12 décembre 2013.

Publié dans Communiqué de presse